Vous avez envie d’une petite crème au caramel pour terminer le repas ? De l’indétrônable mousse au chocolat de mamie qui se mange sans faim ? Confronté à une tentation gourmande, vous avez souvent du mal à y résister… Pourtant, les sucres (scientifiquement nommés glucides) ne sont pas toujours les meilleurs alliés d’une bonne santé. Naturels ou ajoutés, ils présentent de nombreuses menaces pour votre organisme et peuvent entraîner des pathologies graves telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires. Il est donc essentiel de prendre conscience des risques auxquels vous vous exposez en mangeant des douceurs et d’amorcer un sevrage progressif. Vous souhaitez arrêter le sucre, vous désintoxiquer durablement ou, tout simplement, réduire votre consommation ? Sachez que comprendre cette fascinante substance, c’est déjà une clé pour vaincre votre dépendance et prendre de nouvelles habitudes. Découvrons ensemble le mystérieux adversaire !

Rompre une relation toxique : le sucre, notre meilleur ennemi

« Il paraît inoffensif, il nous flatte, il nous rassure. Il est blanc, pur, il exalte notre vie. Il est parfois présent, parfois brillant, mais parfois caché. Mais, à chaque fois, il nous donne un boost de je-ne-sais-quoi, de bien-être. Et pourtant, cet individu, impitoyablement, sournoisement, prépare le terrain pour nous occire (…). Il s’agit du sucre. » Vincenzo Castronovo, cancérologue

Connaître les bons et mauvais glucides : la règle d’or pour maîtriser son addiction

Devant votre série préférée, ce délicieux chocolat aux noisettes se rappelle à vous. La tentation est grande, vous y cédez. D’abord un carré, puis deux, puis la moitié de la tablette ! Cela vous est-il déjà arrivé ? Pour se maintenir en bonne santé, la priorité est d’éviter les grignotages sucrés. Mais savez-vous pourquoi ?

Le chocolat sous toutes ses formes

Attention au chocolat ! S’il fait du bien au moral, il contient aussi beaucoup de sucres rapides. Privilégiez le chocolat noir, un peu moins sucré. Source : Freepik

Naturellement présent dans notre alimentation, le sucre est aussi connu sous le nom de glucides, parfois simples, parfois complexes :

  • Les glucides simples, dits « sucres rapides » (bonbons, confiture…), sont aussitôt assimilés par notre organisme. Avec eux, la glycémie (taux de glucose dans le sang) grimpe en flèche et chute brusquement : ils ont un index glycémique élevé et doivent être consommés avec modération.
  • Les glucides complexes, ou « sucres lents », sont présents dans le riz, le pain, les légumineuses, etc. Leur index glycémique étant plus faible, notre corps met plus de temps à les traiter. Ils sont donc à privilégier.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) recommande de ne pas en consommer plus de 100 g par jour. Vous pensez que vous en êtes loin ? Notez — sans tricher ! — tout ce que vous avez mangé hier et vérifiez la quantité ingérée dans la journée grâce à cette table nutritionnelle des aliments. Vous serez surpris !

🧁 À lire aussi : Sucres dans l’alimentation

Prendre conscience des dangers du sucre et augmenter son capital santé

Une fois digéré par l’organisme, le sucre est en partie transformé en glucose et arrive dans le sang, entraînant une hausse de la glycémie. Le pancréas, lui, sécrète de l’insuline, envoie une partie du glucose aux cellules et stocke le trop-perçu dans les muscles, mais surtout dans le foie. Lors d’un exercice physique important, ces réserves sont directement sollicitées.

Vous êtes un bec sucré qui préfère son canapé aux salles de sport ? Sachez que le sucre appelle le sucre et crée une dépendance : plus vous en ingérez, plus votre glycémie fait le yoyo, et plus votre corps en redemande. C’est donc un cercle vicieux à enrayer au plus vite pour prendre soin de votre santé. Si vos dépenses énergétiques sont insuffisantes, votre foie doit alors travailler sans répit pour traiter l’excédent. Or, il a besoin de temps de repos pour se détoxifier. Aussi, pour le préserver (ainsi que vos organes vitaux en général), vous devez d’abord réduire votre consommation de glucides et pratiquer une activité physique régulière. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

🧁 À lire aussi : Comment regénérer son foie en douceur

Traquer les glucides dans notre alimentation pour retrouver nos super pouvoirs

Vous vous sentez tout mou ? Vous avez pris un peu de poids ces derniers mois et vous mettez cela sur le compte de l’hiver ? À tort ! Les apéritifs à répétition et les friandises bien méritées après de longues journées de travail plaident coupables. Pour prendre soin de votre santé, vous devez d’abord commencer par restreindre votre consommation de sucres, car les bienfaits d’un tel choix ne sont plus à démontrer.

Prendre conscience du contenu de votre assiette est un moyen efficace de réduire les apports glucidiques de vos repas. En adoptant cette nouvelle hygiène alimentaire, vos variations glycémiques sont plus espacées, vous êtes moins tenté de grignoter et tous les signaux sont au rendez-vous pour amorcer un amaigrissement. Vous retrouvez également une dentition saine et sans caries, car le sucre agit directement sur la déminéralisation de l’émail. En quelques mois de sevrage, vous arborerez un sourire de star !

L’arrêt du sucre présente encore de nombreux bienfaits : votre corps fabrique plus aisément de la mélatonine qui facilite l’endormissement, votre sommeil est plus profond et réparateur. Les fonctions cérébrales n’étant pas affectées de la même manière, votre humeur est plus constante, vous êtes moins irritable… et plus agréable pour votre entourage ! Enfin, votre capital collagène est préservé, votre peau produit moins de sébum et d’inflammations cutanées. Elle retrouve alors sa souplesse, elle est moins ridée. Eh oui, le sucre rend plus vieux !

En prévenant les pics de glycémie, vous en évitez également les chutes. L’effet « montagnes russes » est écarté grâce à des envies de sucres maîtrisées et une alimentation équilibrée. Avec une glycémie stabilisée, vos baisses d’énergie ou coups de fatigue sont inexistants. Votre corps retrouve aussi son harmonie initiale avec une flore intestinale saine et un système immunitaire fortifié. Le microbiote agissant comme une barrière, vous êtes moins exposé aux allergies, maladies et virus divers. Vos défenses se renforcent, vous rendant ainsi moins vulnérable et prédisposé à des risques d’obésité, diabète, cancer, hypertension, etc.

Vous comprenez maintenant les bénéfices d’un tel changement pour votre santé ? Il est temps de passer à l’action !

🧁 À lire aussi : Soulager le syndrome de l’intestin irritable avec 3 méthodes naturelles

Arrêter le sucre : de nouvelles habitudes à ancrer durablement

Alors, faut-il bannir l’immaculé coupable de votre alimentation ? Surtout pas ! Les glucides sont essentiels au bon fonctionnement de votre organisme et constituent sa principale source d’énergie. Pour amorcer un changement, vous devez avant tout comprendre vos pulsions sucrées. Observez à quel(s) moment(s) de la journée vous avez le plus envie de friandises. Votre dernier repas était trop léger ? Vous avez eu du stress au travail ? Souvent liées à l’état émotionnel, les raisons de ces grignotages peuvent être multiples. Pour arrêter le sucre, voici cinq nouvelles habitudes de vie qui peuvent tout changer :

  1. Apprendre à démasquer les glucides cachés dans son assiette : prendre le temps de bien lire les étiquettes nutritionnelles avant d’acheter permet d’éviter les produits industriels et transformés. Ils dissimulent généralement des sucres nocifs pour la santé. Optez plutôt pour des produits naturels que vous cuisinerez. Préférez aussi des aliments entiers aux soupes, jus, purées, et compotes, trop vite assimilés par notre organisme.
  2. Varier son alimentation et privilégier les glucides de qualité : cap sur les fruits, les légumes et les légumineuses ! Ces denrées riches en fibres, plus lentement digérées, écartent les risques d’hypoglycémies. Votre cerveau se désintoxique progressivement des saveurs sucrées et retrouve le goût d’une nourriture naturelle. Si vous êtes tenté par une part de gâteau ou par les petites fraises de votre enfance, faites-vous plaisir, mais cela doit rester exceptionnel. Variétés de légumineuses Les légumineuses font partie des sucres lents ou sucres complexes, très intéressants en termes d’apports glucidiques. Source : Freepik
  3. Savoir faire des pauses : métro, boulot, dodo… STOP ! Prendre du temps pour vous est essentiel dans tous vos projets. Méditation, relaxation, bricolage, pâtisserie ou kickboxing… Toute activité de détente sera bénéfique pour vous aider à tordre le cou à vos envies de confiseries. Un bon mental demeure primordial dans la réussite de votre sevrage.
  4. Pratiquer une activité physique régulière : vous faites déjà du sport ? Tant mieux ! Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il n’y a pas d’âge pour s’y mettre. La sédentarité est un véritable fléau.

🚴🏻‍♀️ Pour savoir si vous êtes sédentaire, testez votre niveau d’activité physique et de sédentarité !

Prenez le temps de trouver l’exercice qui vous correspond et de régler l’intensité et la fréquence selon votre âge, votre poids et votre forme. La pratique d’une activité physique régulière prévient les risques de maladies, aide le foie à travailler mieux et moins longtemps, libère des endorphines (hormones du plaisir). Cela représente un moyen efficace d’évacuer le stress, d’apaiser les émotions, et de canaliser vos petites fringales sucrées.

Maintenant que les glucides n’ont plus de secrets pour vous, il est temps d’instaurer de nouvelles habitudes pour arrêter le sucre. Sélectionnez-le, réduisez-le de manière progressive, et surtout, n’oubliez pas de vous faire plaisir de temps en temps. Prêt à relever le défi ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

🧁 À lire aussi : Comment se débarrasser de son addiction au sucre

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale. Si vous souhaitez réduire ou arrêter le sucre, parlez-en d’abord à votre médecin.

Catherine Bussutil, pour e-Writers
Article rédigé lors du cursus de formation en rédaction web chez FRW.
Article relu par Agathe, tutrice de formation chez FRW.

Sources :
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/alimentation-adulte-types-aliments/produits-sucres
https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/12/24/la-puissance-politique-du-sucre-entre-delices-et-dominations_6107186_3232.html
https://sante.lefigaro.fr/article/le-sucre-presente-un-potentiel-addictif-aussi-important-que-l-alcool-ou-la-cocaine/
Allouche, R. (2019). La méthode hépato-détox. Éditions Albin Michel