La Martinique, ou encore Madinina, nom donné par les premiers habitants, se situe au cœur des Petites Antilles françaises. Cascades, iguanes, fruits aux saveurs exquises, nage avec les tortues, la belle a de quoi séduire tous les âges… Grâce à ses forêts luxuriantes abritant un écosystème unique au monde, on la surnomme également « île aux fleurs ». Des hauts mornes du nord aux plages oniriques du sud, il existe un éventail d’activités toutes aussi ludiques les unes que les autres. Vous projetez de visiter la Martinique en famille, mais vous ne savez pas où aller ni que faire ? Entre randonnées, cascades, gastronomie et évènements incontournables, nous vous dévoilons les secrets d’une île qui se veut aussi charmante qu’accueillante.

1. Randonner dans la forêt tropicale en famille

Les Pitons du Carbet et la montagne Pelée, célèbre volcan qui a détruit la ville de Saint-Pierre en 1902, dominent une jungle dans laquelle prospèrent de nombreuses plantes exotiques. Elle est l’objet d’un écosystème riche et varié, où les bambous géants, fougères arborescentes, roses de porcelaine et balisiers jouent à cache-cache au milieu de cette végétation surprenante. Bien sûr, des guides de randonnées et cartes IGN sont en vente dans les points de presse ou boutiques diverses.

 

⏩ Zoom sur les jardins de Balata  : créé par un horticulteur-paysagiste, ce parc regroupe à lui seul 3 000 espèces de plantes et fleurs exotiques importées du monde entier. Vous allez assister à une explosion de couleurs dans un cadre tropical magnifique, où une habitation typiquement créole vous attend en fin de parcours. Pour la plus grande joie des enfants, la visite peut se faire à travers un parcours dans les arbres spécialement aménagé. Oiseaux de Paradis, arbres du voyageur, flamboyants, frangipaniers et orchidées n’attendent plus que votre appareil photo ! 

 

Rose de porcelaine prise en photo au jardin de Balata

Rose de porcelaine Crédit photo : Marjorie Barré

Les Gorges de la Falaise

Cette randonnée courte alterne descente vers les gorges, puis excursion pieds dans l’eau. Au fond du canyon, deux falaises humides débouchent sur le clou du spectacle : une cascade d’une dizaine de mètres qui procure un bon massage du dos. Avec ses glissades et sauts, l’expérience des gorges est toujours une réussite avec des adolescents.

Cœur Bouliki

Barbecues, cascades, randonnées, cette réserve biologique protégée est l’endroit idéal pour se ressourcer en famille. Le circuit de Rabuchon, accessible aux petits, propose une boucle d’environ 3 heures. Elle permet de se rendre compte de la diversité de la nature et d’admirer les Pitons du Carbet. L’accès se fait en voiture et traverse des rivières, mieux vaut se renseigner sur la météo avant de partir à l’aventure !

Cascade de Saut Gendarme

La balade en voiture est scénique, et l’accès au site est facile. Après avoir descendu une dizaine de marches, une sympathique chute d’eau vous attend. Elle rejoint le seul abri en bois du lieu, appelé « carbet ». Heureux celui qui se lèvera de bonne heure pour en profiter ! Si se rafraîchir les pieds est autorisé, la baignade est strictement interdite.

 

 

 

2. Savourer ensemble la cuisine martiniquaise

La cuisine martiniquaise, mélange de racines métissées, utilise les ingrédients produits sur place. Les viandes, crustacés et poissons sont accompagnés de la sauce « chien » ou marinés avec oignon pays, piment oiseaux, citron, thym et bois d’Inde. Voici quelques exemples de ce que vous pourriez trouver au restaurant : colombo de cabris, gratin de christophines, soupe z’habitants (les « habitants » sont des écrevisses), poulet boucané (fumé), fruits à pain vapeur…

L’apéro à toute heure

Ti’ Punch pour les adultes, jus de prune de Cythère pour les petits, voilà qui est typique d’un apéritif créole. Les accompagnements, quant à eux, viennent souvent des produits de la mer : accras de morue, souskay de morue, boudins antillais ou encore friture de balaous.

Les desserts et pâtisseries

Le goûter est l’occasion de découvrir quelques pâtisseries locales telles que les gâteaux cocos et les pommes cannelle. Que ce soit pour la fête ou au quotidien, les fruits exotiques et juteux sont omniprésents. Outre les mangues, papayes, bananes desserts, noix de coco et maracuja (fruit de la passion), en voici d’autres moins connus, mais tout aussi savoureux : goyaves, caramboles et pommes cannelle, à ne pas confondre avec la pâtisserie. Les enfants seront sûrement ravis de tester de bonnes glaces maison, et les parents aussi !

Festins de fêtes antillaises

Aux Antilles on aime faire la fête, et ça se ressent dans le menu. Le cochon de Noël est un régal, il est préparé et fumé à l’occasion des fêtes de fin d’année. Le blanc-manger coco est le dessert par excellence des repas de famille. Après avoir dansé le zouk et le bèlè, on propose le « chocolat de communion » à tout le monde. Il s’agit d’une brioche accompagnée d’un chocolat chaud aux épices. Pâques et Pentecôte ont aussi leur plat phare : le dombré de crabes. Les pêcheurs capturent et engraissent les Matoutou afin de les cuisiner en fricassée, c’est délicieux pour ceux qui arrivent à décortiquer les pinces !

 

Poulet boucané (fumé) et sa sauce au « chien »

Poulet boucané, plat typiquement caribéen. On le trouve facilement en vente sur la route des plages Crédit photo : Aurélie Michel

 

⏩ Pour aller plus loin : 5 conseils pour s’expatrier en Nouvelle-Zélande sans stress

 

3. Visiter la Martinique en famille et vivre la culture créole

Entendre parler créole, c’est déjà un dépaysement en soi. Afin de revenir aux racines des Iléens, de nombreux centres retracent l’histoire de ces insulaires, fiers de leur patrimoine naturel et culturel : écomusée de Rivière-Pilote, habitation Clément, musées de la Pagerie et de la banane, etc.

 

Le Carnaval

C’est une véritable institution que tout le monde attend avec impatience. Premièrement, les reines des communes saluent la foule sur des chars, suivis des musiciens. Ces groupes à pied utilisent des instruments de récupération de toute sorte, sur des rythmes plus ou moins rapides. La foule, entraînée par la musique, court le vidé (défilé tonique). Enfin, les NegGwo Siwo et les hommes d’argile sont des spectacles vivants très étonnants qui représentent l’esclavage. Mariage burlesque, défilé costumé en pyjama, en rouge, noir ou blanc, cette fête folle fait même danser les anciens.

Le Tour des yoles rondes

À l’origine, ces embarcations typiquement martiniquaises servaient à la pêche. Dans les années 60, quatre yoles ont tenté de faire le tour de l’île en plusieurs étapes. À cause des difficultés rencontrées, l’expérience a vite été abandonnée. Le premier Tour des yoles de la Martinique, récemment inscrit au patrimoine culturel de l’UNESCO, a été créé au XXe siècle. Ces régates, renouvelées chaque année, sont très populaires.

« La yole, c’est l’affaire de tout un peuple », A. Césaire

Le Chanté Nwel

Autour du 25 décembre, orchestres et habitants se réunissent avec un livret de cantique écrit en créole, et qui reprend des chants catholiques de Noël. La différence, c’est que c’est très énergique, peut-être à cause du rhum ? Les « Chanté Nwel » sont des moments de partage très joyeux. N’hésitez pas à y faire un tour en famille, ambiance garantie !

 

🌍 Être digital nomade sur une île : mode d’emploi

 

4. Profiter des plages uniques de la Martinique

Qu’il soit blanc, gris ou noir, le sable reflète la particularité des plages de l’île aux fleurs. Le littoral est fort contrasté, constitué de falaises, tombolos ou grandes baies paradisiaques. Crabes, cocotiers, mancenilliers et raisiniers se complaisent dans ces décors idylliques propices à la détente. Les plages, plutôt appelées « anses », sont souvent équipées de tables de pique-niques et de carbets. On trouve deux types de rivages sur l’île : la côte au vent de la façade Atlantique, balayée par les alizés, et la côte sous le vent, plus abritée, qui longe la mer des Caraïbes.

 

 

Trois cocotiers entourent le célèbre rocher du Diamant

Au loin, le rocher du Diamant Crédit photo : Marjorie Barré

Côté atlantique

Les fonds blancs du François et la Baignoire de Joséphine

Le site des « fonds blancs » doit son nom au peu de profondeur de la mer. Plusieurs petits bassins sont regroupés, bordés par la barrière de corail. La « Baignoire de Joséphine » est l’un d’entre eux. Vous l’avez compris, c’est bien ici que l’on propose l’expérience du « baptême du rhum », lors d’une sortie en bateau. Il est très tentant de prendre son masque, son tuba, et ses palmes pour aller chercher les plus belles étoiles de mer.

Tartane et la Caravelle

Les hauts fonds qui caractérisent cette plage, située sur la presqu’île de la Caravelle, la rendent particulièrement adaptée aux tout petits. La pêche à la senne est un spectacle fascinant, n’hésitez pas à donner un coup de main aux pêcheurs. Cet endroit est un petit concentré des paysages de Madinina : entre forêts sèches et tropicales, bananeraies et mangrove, vous allez apprécier une visite plus approfondie.

 

 

Balade en kayak dans la mangrove qui permet l'observation de multiples palétuviers.Crabes et poissons ont élus domicile dans cet écosysyème très riche Ces arbres étonnants plongent leurs racines au plus profond dans la vase; Crédit : Marjorie Barré

Balade en kayak dans la mangrove. Crédit photo : Marjorie Barré

Côté Caraïbe

Grande anse des Salines

Sur un fond de carte postale, elle s’étend sur plus d’un kilomètre de long. Sable fin, mer bleu turquoise, cocotiers immenses… elle est la plus célèbre du littoral martiniquais. Faites comme les locaux : amenez pique-nique et hamac pour une bonne journée de détente. Elle peut également être la récompense bien méritée d’une excursion à la Savane des Pétrifications.

Anse Dufour et anse Noire

L’accès à ces deux voisines se fait après une petite descente en voiture. La première est paisible avec le bruit des vagues et ses quelques bateaux de pêche. La seule animation, ce sont les tortues qui viennent de temps en temps nager près du littoral. La seconde est nichée au fond d’une crique, que l’on atteint après avoir descendu un grand escalier. Impossible de ne pas se laisser charmer par ce petit coin de paradis à la Robinson Crusoé. L’anse noire doit son nom à la couleur du sable d’origine volcanique, bien qu’elle soit à bonne distance du célèbre volcan.

Anses d’Arlets

Bénéficiant d’une eau turquoise où les poissons rivalisent de beauté, les anses d’Arlets sont un petit bijou à voir absolument lors de sa visite à la Martinique. Non seulement les plages sont magnifiques, mais en plus le bourg est très mignon avec sa vieille église en bois regardant la mer. N’hésitez pas à flâner dans les ruelles aux cases colorées, premières habitations conçues par les colons. Après cette journée riche en émotions, il ne vous reste plus qu’à profiter du coucher de soleil se reflétant sur la mer…

 

Tortue marine nageant dans une eau bleue turquoise. Elle est entourée de poissons aux couleurs vives et de coraux.

Tortue marine Crédit photo : Janineoko sur Pinterest

 

La Fleur des Caraïbes fait partie de l’un des 35 hotspots de biodiversité grâce à son parc Naturel Régional. Elle est également en voie d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, grâce à ses sites volcaniques et forestiers remarquables. Par ailleurs, le Comité martiniquais du Tourisme a créé de nombreuses applications touristiques, disponibles sur mobile. Vous voilà maintenant prêt à planifier des vacances magiques avec vos enfants. Visiter la Martinique en famille n’aura bientôt plus de secrets pour vous. Et si tel était le cas, vous saurez pourquoi les locaux la surnomment « l’île des revenants ».

 

 🌴 Tentés par une expatriation en Martinique?

 

Sources :

Comité martiniquais du Tourisme

Webzine Zananas

Tour des Yoles de la Martinique

 

Marjorie Barré, pour e-Writers

Article rédigé lors du cursus de formation en rédaction web chez FRW

Article relu par Anne, tutrice de la formation FRW